L'école Zarbi - 1

Couv intégrale Zarbi 

Le pitch
L'école la plus farfelue du monde revient sur le devant de la scène, racontée par l'un des plus grands écrivains vivants pour la jeunesse.

L'histoire en bref
Une école de trente étages où les élèves apprennent à compter leurs cheveux ? Ça n'existe pas ! Une maîtresse méchante qui transforme ses élèves en pommes ? Un rat mort qui veut absolument venir en cours (comme tous les rats morts) ? Un élève qui ne sait lire qu'à l'envers ? Une enfant qui vend ses doigts de pieds ? Ça n'existe pas ? Et pourtant...

Le concept

Trois tomes, trente histoires par tome, centrées sur les aventures de la classe du trentième étage, la plus foldingue.

 

L'auteur
Louis Sachar, médaille Newbery et Prix Sorcières pour Le Passage, est déjà considéré comme un auteur classique pour la jeunesse. Chéri des prescripteurs, il a vu un de ses romans adapté par Disney. Admiré par ses lecteurs, il vient de voir ses romans rachetés en France par Gallimard Jeunesse à l'école des loisirs. La trilogie de "L'école Zarbi" a ponctué son travail sur plus de trois décennies. Pour la première fois, un éditeur français s'est engagé à la publier en intégrale. Retrouvez l'auteur sur : www.louissachar.com.

 

Les arguments

  • Un livre hilarant sur un thème universel
  • Un auteur vedette chéri des enseignants... mais pas que !
  • Une trilogie dont seuls deux tomes - classés cinq étoiles par les lecteurs sur Amazon - ont été publiés (Label Libertad, qui retraduit entièrement les livres, a signé un contrat l'engageant pour les trois)
  • Des histoires traduites par l'écrivain qui a découvert et traduit Eragon, Les Chroniques de Spiderwick et plus de deux cents livres pour la jeunesse (dont plusieurs de Louis Sachar...)

 

La clef-de-voûte d'une œuvre majeure

"L'école Zarbi" est une trilogie écrite sur trois décennies : 25 ans séparent le premier et le dernier des trois tomes extravagants. Pour l'auteur, sa trilogie lui a permis de lutter contre la banalité de son quotidien. En effet, explique-t-il, "la plupart du temps, je suis assis à mon bureau et je réfléchis. Rien de passionnant ! Du coup, j'invente des histoires farfelues, bourrées d'idées abracadabrantesques pour oublier que la vraie vie d'un écrivain est, souvent, ennuyeuse et banale."
"L'école Zarbi" est la trilogie qui a donné envie à Louis Sachar d'être écrivain : de fait, sa vie d'auteur a commencé avec Mme Gorf, la maîtresse terrifiante qui hante les quatre-vingt-dix histoires. "Au début, j'ai inventé ce personnage pour une rédaction. Mon prof n'a pas du tout aimé. Elle a pensé que je n'avais pas pris mon travail au sérieux. Pourtant, d'après moi, c'était une bonne histoire. Alors, quand j'ai travaillé en milieu scolaire, je l'ai racontée aux élèves. Ils l'aimaient bien, et je crois que c'est ça qui m'a fait devenir écrivain, m'incitant à inventer des histoires plus longues."
"L'école Zarbi" est la trilogie qui a marqué la vie de l'écrivain : aujourd'hui, Louis Sachar ne fait plus de "visite d'écrivain dans les écoles". Il n'empêche, c'est dans ce petit monde que tout a commencé. "En 1976, j'étais à l'université, et j'ai eu une bourse pour travailler à l'école élémentaire d'à côté. J'ai eu le temps d'apprendre à connaître les élèves, et cela m'a aidé à construire mes personnages. Maintenant, je ne peux plus aller dans les écoles aussi longtemps. Quand je débarque dans un établissement scolaire, je suis traité comme une vedette. C'est très différent..." mais amplement mérité !