Le Secret du coquillage - 1

Le pitch
« Sous le septième nuage d'un royaume perdu, le fou du roi eut vent d'un grand secret. Quand le monarque l'apprit, il ordonna à ses gardes de couper l'oreille gauche du fou et de la jeter à la mer, afin qu'elle s'y perdît à jamais. L'oreille s'enfonça dans les profondeurs glacées de la mer. Là, elle se durcit puis, lentement, se transforma en coquillage ; et, longtemps, le coquillage resta ainsi : vide, seulement hanté par le secret qu'avait surpris le fou... »

L'histoire en bref
Un jeune poète est choisi pour devenir le fou du roi. Sa fantaisie, son humour et son talent éblouissent tous ceux qui l'entourent, jusqu'à la jolie Sirocco. Mais, à force d'écouter aux portes pour alimenter son imagination, le fou surprend un secret dont il n'aurait jamais dû avoir connaissance. Un secret qui va lui coûter très, très cher...

La présentation par l'auteur
« Tout le monde a trouvé, un jour, un coquillage sur la plage et l'a porté à son oreille. Moi, à chaque fois, je me suis demandé : que va me raconter mon coquillage ? C'est ce que j'ai cherché à savoir dans Le Secret du coquillage. Et c'est pour ça que j'écris. Cela me vient de mon enfance. Je n'ai pas grandi avec des jouets, mais avec des histoires. Celles que l'on me racontait. Celles que j'inventais. Aujourd'hui, j'espère écrire des coquillages qui racontent à chacun les secrets qui les feront rêver. »

L'auteur
Nataly Adrian est croate, anglaise, italienne, hollandaise par son amoureux... et française par la langue qu'elle maîtrise parfaitement. Elle est aussi romancière, professeur d'anglais, traductrice et voyageuse infatigable. Elle a renoncé à son logis parisien pour s'installer chaque trimestre dans un endroit différent du monde. Le Secret du coquillage est son premier livre publié en français. Pour retrouver cette personnalité extravagante, rendez-vous sur : www.natalyadrian.com.

L'illustrateur
Né au siècle dernier, Julien Roux a grandi dans les montagnes. Un jour il est parti étudier aux Beaux-Arts de Paris dans l’atelier d’Annette Messager. Ensuite, il a vécu et travaillé en Chine, à Vienne, à Séoul, à New York… mais maintenant il s'est posé à Tel Aviv parce que les fruits sont bons et qu'il y a la mer. Il a été exposé dans plusieurs expositions internationales. Il travaille aussi pour la presse et la communication.

 

Les arguments

  • Un Petit Prince moderne, qui renoue avec le plaisir du conte
  • Un nouvel auteur doté d'un souffle et d'une inventivité peu communs
  • Un feuilleton pour tous, que l'on peut lire seul ou se faire raconter
  • Un ouvrage qui séduira les jeunes lecteurs par son rythme trépidant, et les prescripteurs par sa langue incroyablement riche